La FirmeFilm policier américain réalisé par Sydney Pollack en 1993.

Avec Tom Cruise, Jeanne Tripplehorn, Gene Hackman et Ed Harris.

Adapté du roman éponyme de John Grisham.

 

Synopsis : Mitch McDeere, jeune juriste diplômé de Harvard, est promis à un bel avenir. Issu d'un milieu modeste, il accueille avec fierté la proposition alléchante d'un grand cabinet d'avocats de Memphis. On lui offre en effet un pont d'or, assorti d'énormes avantages matériels, dont le remboursement de ses dettes, en échange de son talent et d'une disponibilité totale. Ambitieux et combatif, Mitch passe outre les réticences de son épouse Abby. Le couple part alors pour Memphis et commence une nouvelle vie qui semble en tout point parfaiteMais, en contrepartie, il devra, comme chaque membre du cabinet, fournir quelque quatre-vingts heures de travail hebdomadaire. Il ignore encore qu'il vient de vendre son âme au diable...

 

Mon avis : Passionnant. Vibrant. Exaltant. Il n'y a pas d'autres mots pour qualifier ce film. Du grand Pollack. Le caractère des personnages est parfaitement étudié. Il n'y a ni bons ni méchants, au sens que l'on pourrait se faire au vu d'un tel film. Le scénario n'est pas manichéen et l'on perçoit que les ressorts de l'intrigue dépendent, au final, du point de vue sur lequel on s'attache. On se trouve en permanence au bord de la frontière qui délimite la légalité et l'illégalité et l'on comprend vite les atermoiements du personnage central, jeune avocat idéaliste, incarné par Tom Cruise, qui se sent pris au piège entre les griffes de sa firme et ne sait plus comment s'en sortir. 

Le film pose un véritable questionnement sur la notion d'emprise, tel que l'on peut la trouver au sein des entreprises, groupes constitués ou autres sectes. Jusqu'à quel moment peut-on résister ?

Ed Harris dans la Firme

Mon coup de coeur va pour Ed Harris, dans le rôle de l'enquêteur du FBI, dont le look n'est pas sans rappeler celui des vieux flics des films policiers américains des années 50. 

La musique, signée David Grusin, renforce également le côté suspense du film avec ses notes très jazzy. 

Ma note : 9/10 (excellent film, pour l'intrigue, l'histoire, le fond et l'ambiance, ainsi que le caractère des personnages, la manière de filmer de Sydney Pollack, s'arrêtant sur les personnages à chaque réplique, permettant d'observer leurs réactions ou leurs émotions.)

 

La Firme - Trailer