Art et Cinéma

09 novembre 2018

Une jeune fille et son chien - Joshua REYNOLDS, 1780.

Une jeune fille et son chien - Reynolds Voici une oeuvre fascinante qui, pleine de tendresse et de mélancolie, figure parmi les dernières à marquer la carrière de ce peintre britannique, à la fin du XVIIIe siècle.

Nous ne savons qui est la jeune fille représentée sur le tableau mais le thème était très populaire à l'époque. 

J'aime beaucoup ce tableau, comme d'ailleurs toutes les oeuvres de Reynolds. Il s'y dégage une impression de calme, de tendresse et de mélancolie. Ce tableau est comme une bulle, très apaisante, encore aujourd'hui.

Posté par Yann M à 11:22 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La Laitière - de Johannes VERMEER (v. 1660)

La Laitière de Vermeer - 3 Il s'agit probablement du tableau le plus célèbre de cet artiste hollandais du XVIIe siècle.

On y voir une servante en train de verser du lait d'une cruche. La composition dégage, dans son ensemble, une impression de calme. Le seul mouvement perceptible est l'écoulement du lait dans le bol.

La caractéristique la plus exceptionnelle de ce tableau est sans aucun doute le rendu de la lumière. C'est d'ailleurs le style propre à Vermeer et qui permet, d'un simple coup d'oeil, d'identifier ses tableaux comme étant bien les siens.

Cette peinture est le point culminant de son oeuvre.

Sur la trentaine de tableaux qu'il a réalisé au cours de sa vie, quatre se trouvent au Rijksmuseum, à Amsterdam.

 

Posté par Yann M à 11:03 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2018

Attaque d'une voie de chemin de fer - Edouard DETAILLE, 1882

Attaque d'une voie de chemin de fer Cette toile constitue l'un des 65 fragments du panorama relatant la bataille de Champigny, découpé et vendu par lots aux enchères publiques en 1896.

Avec celui de Rezonville, le panorama de Champigny, peint par Edouard Detaille et Alphonse de Neuville fut commandé en 1882 pour réhabiliter le patriotisme français et guérir le traumatisme provoquée par la défaite de 1870. C'est donc à la fois une lecture de l'histoire et un enseignement politique.

Le tableau est peint d'après des croquis réalisés sur le terrain. On peut dire que ce sont quasiment des témoignages historiques.

 

Posté par Yann M à 10:34 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2018

Le Déjeuner sur l'herbe - Edouard MANET (1863)


Le Déjeuner sur l'herbe de ManetVoici un tableau qui, en son temps, fit un véritable scandale et fut l'objet de nombreuses critiques. En effet, à cette époque, la présence d'une femme nue au milieu d'hommes habillés en peinture ne se justifiait ni par des précédents mythologiques ou allégoriques. Bien qu'Edouard Manet se soit simplement inspiré d'une gravure de Raimondi représentant le Jugement de Pâris. 

Non seulement ce tableau dérange par son sujet mais également par son style. Edouard Manet brise toutes les conventions techniques de son temps, notamment en utilisant des contrastes brutaux, par la mise en place de ses personnages, etc.

En refusant de se conformer aux codes de son époque, Manet se fait le fer de lance d'une nouvelle liberté dans le monde pictural.

Le "Déjeuner sur l'herbe" est le point de départ de l'art moderne.

 

 

 

 

Posté par Yann M à 11:38 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 novembre 2018

L'Histoire Sans Fin - de Wolfgang PETERSEN (1984)

 

L'Histoire Sans Fin

Un film sorti le 6 avril 1984 en Allemagne de l'Ouest. Réalisé par Wolfgang Petersen, à partir du roman éponyme de Michael Ende, publié en 1979.

Avec Barret Oliver, Noah Hathaway et Tami Stranach dans les rôles-titres.

De quoi ça parle ?

Bastien, dix ans, est un passionné de romans d'aventures. Un jour, il dérobe un ouvrage merveilleux peuplé d'extraordinaires créatures. Il s'enfonce fébrilement dans l'univers fantastique de ce livre qui le fascine.

 

Mon avis :

C'est peut-être l'un des films les plus "magiques" des années 1980. Bien sur, c'est une oeuvre qui s'adresse d'abord aux enfants à partir de 6 ans, mais il peut tout aussi bien se regarder à tout âge, du moment que l'on a pas perdu sa part d'innocence. Le film souffre malgré tout de quelques défauts, à commencer par un visuel qui, aujourd'hui, fait très obsolète, trop stylé "années 80" et des effets spéciaux qui paraissent, à bien des égards, assez risibles. Mais, si l'on met ces défauts de côté, il n'en reste pas moins un excellent film d'aventure fantastique et l'on reste plongé dans cette histoire. Le scénario est bien écrit, bien travaillé et cohérent. On peut regretter l'absence de combats épiques mais, après tout, ce film s'adressant en priorité aux enfants, on peut comprendre qu'il n'en comporte pas. Néanmoins, ce n'est pas pour autant "enfantin" ou "infantilisant", la mort existe et n'est pas éludée. Le danger y reste permanent. Et malgré son jeune âge, le héros principal, Atréju, reste confronté à un monde qui ne lui veut pas que du bien. Sa quête, s'il veut l'accomplir jusqu'au bout, il devra aller puiser au plus profond de ses ressources et donner le meilleur de lui-même.

En outre, le film est intéressant pour le message qu'il délivre. Celui, entre-autres, concernant la question de la place du rêve et de la fantasiei dans un monde parfois trop rationnel. Celui aussi concernant la place que l'on accorde à l'espoir ? De l'avenir du genre humain et sa destinée ?

Bref, un film qui, tout en vous divertissant, ne manquera pas de vous questionner.

Ma note : 8/10

L'Histoire sans fin - Wolfgang Petersen (Trailer)

 

 

Posté par Yann M à 11:49 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]